ASSOCIATION ZÉGUÉ ZEN arrêtons de zéguer néga... zéguons zen !
ASSOCIATION ZÉGUÉ ZEN

La Zégué Zen Attitude

Comment adopter la Zégué Zen Attitude ?

 

Zéguer Zen, c’est donc garder sa « positive attitude » en toutes circonstances de manière à penser et agir positivement au quotidien.
Aussi, pour y parvenir, il faut déjà comprendre que nos humeurs, nos ressentis… dépendent toujours des idées qui traversent notre tête, de nos interprétations, nos pensées… qui peuvent être positives comme négatives.
La zégué néga attitude

La zégué néga attitudeSi nos idées sont négatives, on ressent et génère autour de nous une mauvaise humeur et vice-versa, si elles sont positives, on ressent et diffuse autour de nous une bonne humeur ; ce fonctionnement du mental se fait machinalement et inconsciemment. Or, adopter la « Zégué Zen Attitude » consiste justement à se mettre positif consciemment ! C’est à dire que l’on doit surveiller son humeur, se mettre présent avec soi-même afin de détecter lorsque nos idées partent dans une direction négative et faire en sorte qu’elles aillent dans une direction positive pour retrouver sa bonne humeur.

Evidemment, pour maintenir en soi la « Zégué Zen Attitude », ce travail doit être réalisé dès le matin au réveil mais aussi à tout moment de la journée, dès lors que l’on ressent son humeur partir dans le négatif. En fait, plus vite on détecte un changement d’humeur en soi, aussi petit soit-il, plus vite on sera en mesure de rétablir sa bonne humeur !

 

 

 

 


Aussi, sachez qu’il n’y a pas de mystère, si vous ressentez une baisse d’énergie positive en vous, il y a forcément une raison : peut-être avez-vous entendu une nouvelle ou une parole qui vous a déstabilisé ? Ou peut-être aussi que vous avez eu des pensées négatives qui, sans même que vous vous en soyez rendu compte, ont fait leur chemin et ont eu une emprise sur vous ? Il faut donc parfois faire un retour en arrière pour réussir à détecter quelles sont ces informations, propos extérieurs ou même vos propres pensées qui vous ont déstabilisé.


 

La zégué néga attitude

 

 

 

 


De là, il faut parvenir à chasser ses pensées négatives et à les remplacer par des pensées positives. Comment ? Et bien par le raisonnement ! C’est-à-dire qu’il faut se faire des réflexions profondes, chercher parfois à comprendre l’attitude de l’autre ou même comprendre sa propre attitude et l’analyser avec discernement.


 

La Zégué Zen Attitude

Le plus difficile est bien souvent de trouver la cause du changement d’énergie. Une fois celle-ci détectée, le fait de se ressaisir et de se remettre positif peut se faire de manière instantanée, si, bien entendu, on est capable de mettre son égo de côté et d’employer la sagesse et la sincérité avec soi-même pour accepter son état et parfois ses erreurs.

Il faut toujours garder en tête qu’à la différence de l’animal qui réagit instinctivement, nous détenons en nous la raison et que de par cette raison, nous détenons en nous le pouvoir de contrôler nos pensées et donc, que notre positivité ne dépend que de nous !

 

 


Certaines règles de base aident à maîtriser consciemment ses pensées et son humeur et à adopter la « Zégué Zen Attitude » telles que : rester calme, écouter de manière neutre et non avec des idées préconçues, réfléchir profondément avant de s’exprimer, utiliser sa sagesse et sa sincérité pour, parfois, reconnaitre ses erreurs et se corriger…


 

Si ce travail mental sur soi-même est fait de manière rigoureuse et quotidienne, à la fois au réveil mais aussi tout au long de la journée, à un moment donné, le mental prendra naturellement le pli de la « Zégué Zen Attitude » et il fonctionnera avec la force mentale et non avec la faiblesse mentale.

Pour bien comprendre ce que la force mentale procure au mental par rapport à la faiblesse mentale, imaginez deux ascenseurs bien distincts dans un même immeuble. L’un est conçu uniquement pour monter aux étages supérieurs ; il  représente la force mentale. L’autre est conçu uniquement pour descendre aux sous-sols de l’immeuble ; il représente la faiblesse mentale.

Les deux ascenseurs partent du rez-de-chaussée. Le rez-de-chaussée représente un niveau ni de faiblesse ni de force mentale mais un niveau intermédiaire, neutre, relativement positif où, lorsque le mental se trouve à ce niveau, il n’a pas de problème. 

 

 

 

 


Partant du rez-de-chaussée, si on se trouve dans l’ascenseur qui représente la force mentale, notre mental n'aura aucune difficulté à directionner ainsi sa positivité vers le haut, soit monter aux étages 1, 2, 3, 4, etc…


 

 

 

 

 


À l’inverse, si on se trouve dans l’ascenseur qui représente la faiblesse mentale, notre mental a deux possibilités : soit rester au niveau positif du rez-de-chaussée pour permettre le bon fonctionnement de l'ascenseur de la force mentale, soit descendre aux niveaux -1, -2, -3, 4, etc… et directionner ainsi sa négativité vers le bas !


 

Aussi, il ne faut pas ignorer que plus l’ascenseur descend bas dans les sous-sols, plus il mettra du temps pour remonter au niveau du rez-de-chaussée. Je dis cela pour dire qu’il en est idem pour le mental. Plus il descendra bas dans les niveaux de faiblesse, plus il sera dans l’incapacité de contrôler ses états, aura des difficultés et mettra du temps pour remonter au niveau positif du rez-de-chaussée. Et si l’individu ne se ressaisit pas assez rapidement, son état mental peut même s’empirer au point d’atteindre un niveau de faiblesse extrême.

violence domestique

 

 


La faiblesse mentale extrême est très dangereuse car elle peut conduire l’individu à perdre tout contrôle et à réaliser des actes extrêmement négatifs tels qu’utiliser la violence physique, des armes… voir même commettre un viol, un meurtre…


 

Agression, violence

 

 

 


Et pire encore, conduire l’individu à ce que j’appelle le « point de non-retour », c’est-à-dire au suicide !


 

La zégué néga attitude

Aussi, ce qu’il faut percevoir, c’est que si l’on se trouve dans l’ascenseur de la force mentale, on ne peut que rester au niveau du rez-de-chaussée si l'ascenseur de la faiblesse mentale se trouve dans les sous-sols, ou monter aux étages supérieurs lorsque l'ascenseur de la faiblesse mentale se trouve au rez-de-chaussée.

Calcul de probabilité : c'est de rester le plus souvent possible positif face aux situations négatives qui se présentent, ainsi de garder le mental dans la positivité pour se trouver immunisé, à l’abri et ne pas tomber dans la faiblesse mentale, la faiblesse mentale extrême et encore moins d’atteindre le point de non-retour !

En conclusion, il est dans l’intérêt de chacun d’effectuer le plus régulièrement possible le travail mental sur lui-même pour lui permettre de rester le plus souvent possible au niveau de la zone positive du rez-de-chaussée afin d’avoir accès à l’ascenseur qui monte, autrement dit avoir accès à sa force mentale et se protéger de toute négativité.

La force mentale nous permet de bien voir les choses, bien comprendre, bien percevoir, bien penser, bien raisonner et bien réagir. Elle permet de se garantir à soi-même sa clarté, son contrôle, sa sagesse et son bien-être irréfutable. De développer l’amour pour soi et donc forcément pour les autres… Car quel amour peut-on donner si déjà, on ne détient pas d’amour pour soi-même ?
Il faut s’aimer profondément pour aimer l’autre, s’accepter profondément pour accepter l’autre et se respecter profondément pour respecter l’autre...


Aussi, adopter la Zégué Zen Attitude, c’est se donner une chance de déclencher ou renforcer sa force mentale pour bien vivre au quotidien, soit œuvrer pour soi mais aussi pour la construction d’un monde meilleur où, finalement, l’harmonie et la paix entre les êtres humains ne seront plus synonymes d’utopie !

Jim Derry